Battlezone un jeu sur Atari

Ce jeu d’arcade des années 80 est sorti d’abord sur Atari 2600 et Commodore 64. Puis un remake est apparu en 2016 avec les nouvelles consoles et la réalité virtuelle. Le soft de cette licence plonge le joueur dans une simulation vectorielle de combat d’une horde de tanks. Le titre signé Rebellion n’est peut-être pas le plus réussi d’autant plus qu’il date déjà, mais pour les fans de jeux rétro, cela permet de faire oublier les défauts techniques du titre.

Scénario de Battlezone

Le scénario est simple. Le décor laisse place à un divertissement pur et dur. L’action du jeu se déroule dans un univers de science-fiction futuriste. Sur la planète terre ravagée, la Corporation y règne en maître. Les humains deviennent des esclaves et sont en voie de disparition. Le joueur reste le dernier espoir pour vaincre le mal. Pour ce, il devrait prendre la commande d’un hover tank appelé Cobra. Il s’agit d’un char d’assaut flottant comme son nom l’indique. Ce dernier peut zigouiller la flotte des engins terrestres et volants de la Corporation ainsi que son dirigeant.

Battlezone-atari

Test et avis du jeu Battlezone

Dans ce concept, la génération des campagnes des cartes découpées en multiples cases se fait d’une manière aléatoire. La sélection de la durée de campagne est possible. Une campagne est représentée par une carte et chaque case sur la carte indique une mission, comme la protection de la base par exemple. Le joueur peut évidemment choisir d’éviter certains dangers et d’affaiblir la frappe des tanks adverses en se lançant à l’attaque. En détruisant par exemple les générateurs de boucliers, les défenses des ennemis sont réduites et le joueur peut avoir des points de ravitaillement et des nouvelles armes en guise de récompense pour la réussite de la mission. Il peut ainsi débloquer des tanks et des équipements. Parmi les armes présentes, citons les mitrailleuses, les missiles guidés, les lance-roquettes etc. Malgré la redondance de missions durant les dernières parties de campagne, les missions se renouvellent toujours au début du jeu jusqu’à ce qu’on s’approche du but. L’élimination d’une foule d’ennemis, la destruction de leur base, la résistance à leur attaque sont autant des prétextes qui rendent le jeu addictif. Revenons maintenant au contenu du titre, ce dernier propose une campagne à solo ou en coopération. Celui-ci n’est pas très intéressant même sur la nouvelle console. On y retrouve l’environnement simple, style rétro avec des couleurs criardes qui n’est pas de meilleur effet pour les amateurs du photoréalisme. Côté fond sonore, la bande-son est évidemment à l’ancienne, accompagnée des sons de tirs des mitrailleuses et d’autres lanceurs. L’intérêt de ce titre sorti sur Atari se trouve en fait autour de son dynamisme même s’il n’offre pas des expériences de jeux aussi frénétiques que sur la console VR. Cependant, les affrontements de la licence d’Atari sont aussi nerveux et explosifs que sur ce dernier support. On reproche également à cette vieille licence l’absence du mode compétitif et sa pauvreté en contenu. Bref, cette version disponible sur Atari a conquis des milliers de joueurs dans les années 80. Rien d’étonnant si elle a fait l’objet d’un remake l’année 2016.

Ce contenu a été publié dans Jeux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.