Super Smash Bros mon test du jeu Wii

Super Smash Bros est un jeu de combat, développé et édité par Sora Ltd. Nintendo qui est sorti le 28 Novembre 2014.

Présentation de Super Smash Bros :

Dans ce jeu de combat en arène, plusieurs personnages qui sortent du monde de Nintendo se battent comme par exemple Pikachu, Mario, Donkey kong, ou Link. Mégaman et Pacman sont aussi de la partie ainsi que le péquenaud d’Animal Crossing. Le jeu nous propose différents modes et bien évidemment le mode multi est toujours disponible.

Mon avis sur le jeu :

Ce sera quand même semblable à la version 3DS, en tout cas au niveau des personnages qu’on peut voir dans l’introduction, ce sera exactement les mêmes personnages et le même roster. Techniquement ce sera juste quelques modes de jeu qui vont changer et puis les stages surtout ainsi que le jeu également parce que ce ne sera pas forcément la même physique ni le même feeling non plus. Dans Super Smash Bros, on a Odyssée smash remplaçant tous les modes aventures qui ont été créé depuis Melee et Brawl qui avaient deux modes aventures bien distincts avec leurs propres qualités et leurs propres faiblesses. C’est un jeu de plateau. Les défis qui sont toujours là, ce qui est plutôt cool, on aura 140 défis tout comme sur la 3DS. Donc, si on réalise ces défis, ça peut nous amener à des stages, du contenu pour personnaliser nos combattants. On a aussi les extras dans le jeu. Une des nouveautés de cet épisode Wii U c’est le créateur de stage qui était déjà dans Brawl. Ça a l’air sympathique mais vraiment pas fou. On a aussi les évènements qui m’intéressent particulièrement car il y en avait déjà dans Melée, ce sont des petits challenges comme deux boss pour le prix d’un, donc il faut vaincre les deux avec des sortes de thèmes par exemple vaincre toute l’équipe de Zelda, c’est un truc vachement sympa. Pour le mode classique, c’est assez différent que sur la 3DS, déjà au niveau du roster, il y a quelques ajouts. La grosse particularité de ce Smash Bros c’est d’avoir un mode huit joueurs, c’est-à-dire qu’on va avoir à s’affronter à huit. Le jeu est à 60 FPS, c’est-à-dire la même fluidité qu’un Mario kart. Sur la Wii U, ça en jette carrément plus que sur la 3DS et graphiquement également. Je pense que cet épisode sur la Wii U s’impose, déjà pour le fun qu’elle apporte en multi-joueurs local.

Généralement ça claque, visuellement ça passe. Pourquoi pas au lieu d’avoir un mode arcade avec tous les personnages qui s’enchaînent un peu aléatoirement jusqu’à la créa-main, on choisit si on veut faire des combats en groupe, ou des combats solo. Franchement, le thème de ce Super Smash Bros déjà, il prend toute sa saveur sur Wii U parce qu’à l’oreille c’est bien plus agréable et bien plus poussé et il est vraiment bon. Celui de Brawl était bon mais je trouvais que ça pas Smash Bros et on s’en lassait vite.

Super_Smash_Bros._Wii_U-avis

Mighty No. 9 : test, avis jeu Wii

C’est sur la console dernière génération de Nintendo à savoir la Wii U que l’on retrouvera le titre Mighty No.9. Développé par Comcept, ce titre est disponible depuis le 24 juin 2016 et est accessible à tous les joueurs ayant plus de 12 ans en France. Le thème du jeu se focalise sur les robots et ne propose qu’une campagne solo. C’est en incarnant l’androïde nommé Beck que les joueurs interagiront avec ce titre et l’objectif du jeu sera alors de récupérer les capacités des ennemis battus. À partir de là, le héros devra venger ses amis qui ont été atteints d’une attaque virale.

Un jeu old school

Sur le concept, le jeu est similaire à Mégaman. En effet, Mighty No.9 mettra les joueurs dans la peau de Beck qui est armé d’un bras tirant des boules d’énergies. Le but sera alors d’arpenter les différents niveaux plus ou moins complexes en plates formes tout en cumulant les combats avec différents types de robots. Sur le fond, ce concept est assez innovant surtout si l’on sait que sur quelques scènes, on devra à la fois combattre et éviter des pièges mortels. Avec une barre de vie qui n’est pas vraiment consentante, les erreurs seront fatales avec des pics qui ne seront en aucun cas des alliés. Comme tous jeux de plateformes qui se respectent, on y verra différents obstacles assez basiques comme les tapis roulants, des caisses qui tombent ainsi que des passages qui seront loin d’être faciles à franchir.

mighty-no-9

De l’action à profusion

Malgré le fait que ce titre de Comcept soit un jeu de plateforme avec toutes les caractéristiques spécifiques du genre, il reste néanmoins un jeu d’action en bonne et due forme. Inutile de le cacher plus longtemps, on y verra indubitablement le bestiaire de Megaman pour ceux qui connaissent. En plus, au fur et à mesure du jeu, on retrouvera des aspects de plus en plus similaires entre les deux titres. Seulement, ce titre se démarque quand même de Megaman et c’est grâce au système de combat que l’on verra cette différence. Pour éliminer les ennemis, il sera de rigueur de tirer dessus jusqu’à ce qu’ils disparaissent, mais une autre possibilité s’offre aux joueurs. En effet, lors du premier tir, la cible prendra une couleur différente à savoir le bleu, le rouge, le vert ou encore le jaune et en effectuant un dash sur cette dernière, il sera possible d’éliminer l’adversaire tout en ayant des bonus relatif à la couleur précédemment citée.

Ne pas se fier aux apparences

Certes, tant bien sûr le fond que sur la forme, ce jeu n’a pas l’air profond. Pourtant, en avançant dans le jeu, on s’apercevra combien c’est faux. Clairement, le gameplay se focalisera sur la rapidité dans l’action et c’est pour cela que Beck répondra docilement à tous les ordres qu’on lui donnera. Le personnage principal pourra donc rapidement attaquer un ennemi afin de passer à un autre afin de cumuler les combos et les bonus. Si on réussit à maintenir cette vitesse, on disposera de toute la profondeur de ce speedrunning.

Test jeu smartphone : The walking dead season two

Il existe une grande multitude de types de jeu jouable sur des appareils mobiles. Si certains apprécient plus les jeux d’arcade, d’autres préfèrent les jeux d’aventures. Pour ces derniers, ils seront sûrement contents de pouvoir jouer à The Walking Dead season two depuis leur smartphone. Mis à part le fait d’être un jeu d’aventure de qualité, celui-ci offre des sensations horrifiantes très accentuées sur certains passages d’action. C’est le jeu qu’il faut absolument jouer pour provoquer de la sensation forte.

Production du jeu

Comme vous l’aurez compris dans le titre, c’est un jeu à épisode développé par le célèbre studio Telltale Games, composé d’une équipe d’expert dans le domaine. En effet, ils ont développé un jeu qui sort totalement de l’ordinaire. La première saison du jeu est sorti officiellement le 24 avril 2012. Dès cette année même, il a été élu comme étant le meilleur jeu de l’année au Video Games Awards. Son éditeur fourni d’office est le même studio qui lui a développé. Cependant, il a également été édité par le grand Sony Computer Entertainment, pour être accessible depuis les consoles de cette marque. Dans les premiers temps, l’opus The Walking Dead n’était disponible que dans la langue anglaise. C’est un an après la sortie du jeu que les développeurs ont sorti un patch officiel, proposant un sous-titre en français sur la plupart des plates-formes.

test-mobile-the-walking-dead-season-2-game-feature

Synopsis du jeu

L’opus The Walking Dead commence sur un scénario déjà très mouvementé. En effet, un homme appelé Lee Everett a été accusé de meurtre et devait aller en prison pour être incarcéré. C’est dans la voiture d’un policier vers la route de la prison qu’il se réveille en sursaut après un choc. En effet, le véhicule a fait une sortie de route après avoir percuté un personnage étrange au beau milieu de la route. C’était en fait un zombie qui semblait avoir perdu ses sens. C’est alors que le policier qui l’a transporté pour être incarcéré après avoir pris conscience se mettait soudainement à vouloir tuer Lee. Comme tout autre l’aurait fait, Lee a achevé cet homme. Il s’aperçoit alors que le monde qu’il connaissait était envahi par des zombies. Il va devoir se battre pour survivre dans ce monde hostile. Toutefois, il rencontrera d’autres rescapés au cours de son parcours.

Teste de la jouabilité

C’est en effet un jeu de point ‘n’ click, où le joueur choisira plusieurs options en pointant une partie spécifique de l’écran. Bien évidemment, il devra tout d’abord sélectionner un personnage pour pouvoir effectuer les missions. Le cours de l’histoire peut très bien changer en fonction des décisions et des actions du joueur. C’est un point bien étudié par les développeurs du jeu et qui permet de sortir un peu d’un schéma d’histoire linéaire. La plupart des objets présents sur le cadre de l’écran peuvent proposer des interactions. En effet, il est possible de s’adonner à des combats en corps en corps en cas de besoin ou d’utiliser certains objets pour achever les menaces. L’adaptation de ces interactions en écran tactile est très confortable.

Avis jeu ps4 Drive Club

DRIVE CLUB est un jeu de course, on peut jouer au jeu sur Playstation 4. La piste est répartie dans 5 pays : Inde, Canada, Chili, Écosse et Norvège. Le joueur peut choisir parmi 50 voitures différentes pour découvrir les pistes de ces pays.Pour grimper dans les leader boards, il faut jouer en ligne et participer à des défis.

Les points forts du jeu

Les décors dépendent de la météo et du map choisi par le joueur. Cela peut être joli, mais cela peut être aussi moche. Le cycle jour et nuit n’est pas mal et rend le jeu vivant et les éclairages sont tops.

Les graphismes sont sympathiques, ce n’est pas superbe mais beau. Ce n’est pas une claque visuelle non plus.

Le point fort de ce jeu : la modélisation et les cockpits.

Même si on n’a pas de choix concernant les circuits, quelques-uns ont de la gueule quand même.

drive-club-avis-ps4

Les points négatifs du jeu

Il est impossible de paramétrer la conduite, alors que celle-ci est un peu lourde sans parler du dérapage qui est très loin de ce que j’attendais. En gros, la conduite est ennuyeuse, ça ne crée aucune sensation. Qu’importe la voiture que vous choisissez de conduire, le résultat est le même

Le jeu est mi- simulation et mi- arcade, on se perd avec un jeu hybride : les courses sont trop arcade et la sensation de plaisir est moindre alors qu’il y a peu de circuits. Le challenge et la difficulté sont absents

La physique des véhicules est horrible et les voitures patinent, ce sont des vraies savonnettes. Il y a toujours une tripotée de voitures qui vous rattrapent facilement. Quand il y a le soleil qui tape et qu’il y a plus d’ombre, on s’aperçoit que la voiture plane, c’est hilarant. La vitesse est trop faible, loin d’un grid1 ou d’un dirt, on a l’impression que la vitesse est bluffant.

Avec les autres jeux de ce genre, le nombre de voitures proposées sont en dessus de 50. Le nombre de voitures à débloquer est trop peu dans la tabatière.

C’est vraiment dommage qu’il n’y a que 5 environnements et encore c’est vide, les murs sont invisibles et la barrière est indestructible. Au bout de 2 heures de jeu, on a l’impression de tourner en canard.Les routes dans les environnements sont trop étroites. Les décors manquent de vie, on ne se sent pas attiré et accroché par le jeu.

Concernant la customisation c’est minime, on n’a pas de larges choix

On est toujours en train de se battre contre un IA qui n’est jamais pénalisé et qui triche sans cesse. Dès qu’on les frotte même un tout petit peu, c’est la mort pour toi.Je trouve que ces IA sont nulles : libre de faire des conneries sans être punie.

Concernant le mode multi-joueurs, on ne nous laisse aucun choix, les courses sont imposées par le jeu. Aucune possibilité de se retrouver uniquement entre amis.

En résumé : le gameplay n’est ni bon, ni mauvais mais en tout cas c’est peu agréable.

Casino en ligne : pourquoi sont-ils populaires ?

Cela fait maintenant 20 ans que les casinos dématérialisés ont fait leur apparition sur internet. Leur arrivée dans le domaine du divertissement a permis à ce dernier de se développer à une vitesse hallucinante selon Casinovip !

Aujourd’hui, les jeux de casino figurent parmi les applications les plus sollicitées sur la toile. Comment expliquer cette popularité ?

Alors que plus d’un partenaire de ces établissements ont annoncé leur retrait de l’univers casino, ce dernier se porte mieux que jamais. On peut même affirmer sans mal que l’intérêt pour les jeux en ligne ne cesse de croitre !

Des distractions pratiques et accessibles

Le premier atout des casinos en ligne repose bien évidemment sur leur côté pratique qui séduisent les internautes. De moins en moins disposés à sortir de chez eux pour s’amuser, ceux-ci sont tentés de chercher des distractions sur la toile.

Les casinos en ligne figurent en première place des jeux sollicités, car ils offrent désormais plus d’avantages que les établissements réels.

Les exemples définissant cette différence ne sont pas rares : des plateformes accessibles depuis des appareils connectés, des offres qui sont de loin plus intéressantes, des gros lots qui n’ont rien à envier à celles des plateformes plus classiques… les casinos en ligne ont largement de quoi défier les salles de jeu plus classiques.

Leur accessibilité représente également un avantage de taille pour ces établissements de jeu qui n’ont pas à gérer les problèmes liés à l’accueil physique de leurs membres. Parce que tout se fait en ligne, les files d’attente sont quasiment inexistantes.

Un privilège que les internautes sont nombreux à apprécier, et qui se vaut d’autant plus que les prix appliqués par ces plateformes sont plus que réduits. La possibilité de joindre des parties depuis n’importe quel appareil pouvant se connecter à internet est aussi mise en avant par des joueurs qui trouvent là une alternative intéressante pour ne pas perdre de temps.

Des avantages financiers attrayants

Sur internet, même les casinos en ligne qui débutent leurs activités sont en mesure de proposer des gros lots conséquents. Bien entendu, les sommes ne seront pas les mêmes que celles que l’on pourra trouver sur une plateforme au fort potentiel commercial.

Mais les offres restent assez attractives pour attirer les clients et les inciter à tenter leur chance. Avec des prix défiant ceux des casinos aux allures plus classiques, les salles virtuelles augmentent leur intérêt auprès d’un public à la recherche de bonnes affaires.

Le plus important ici est que les casinos sur internet n’en délaissent pour autant pas la qualité de leurs services, faisant un pied de nez aux établissements physiques qui sont désormais connus pour offrir une assistance peu performante.

Pour les internautes, les avantages se présentent tout aussi bien au niveau des offres d’inscriptions alléchantes que des petites prérogatives qui leur sont accordées.

Des petits cadeaux qui ne vont d’ailleurs pas représenter de charges importantes pour l’entité, car le personnel employé par ces plateformes est n’est que limité. Comptez aussi la réalisation électronique de toutes les démarches, et vous obtiendrez une formule low cost qui ne peut que plaire à l’internaute pressé.

Crash Bandicoot : le retour sur Ps4

C’est depuis 2013 que la rumeur circule sur l’éventuel retour de la première mascotte de Sony sur sa nouvelle console la PS4. Depuis lors, les rumeurs se sont de plus en plus répandues et tendent à être de plus en plus crédibles concernant le retour de Crash Bandicoot cette année 2016. On sera donc heureux de savoir que la licence appartient toujours à Activision même si ce dernier a confirmé et démenti plusieurs de ces rumeurs. Dans tous les cas, ce sera un régal pour les fans de Crash.

La première mascotte de Sony

Il faut savoir que c’est Lex Lang le doubleur du docteur Neo Cortex qui relancera à nouveau la rumeur et créera l’engouement autour de Crash Bandicoot. C’est donc au mois de mai sur sa page Facebook qu’il révèlera d’une proposition qu’il aurait reçu afin d’incarner trois personnages dont il avait déjà fait la doublure, dont le docteur Neo Cortex

crash-bandicootps4

Bien sûr, il démentira plus tard et c’est ensuite que PlayStation soulignera le fait que la licence de Crash appartenait toujours à Activision. C’est après quelques semaines de silence que Crash se fera relancer au-devant de la scène sur le compte PlayStation Latino America avec une photo de lui remastérisé avec l’hashtag #TBT. Cela suscitera l’intérêt de tous les fans.

Un retour en force

C’est par inadvertance que la NECA ou National Entertainment Collectibles Association annoncera le retour de Crash bandicoot lors du Toy Fair. Rappelons-le, la NECA est un partenaire majeur de Sony ainsi que de PlayStation, car c’est elle qui réalise les jouets officiels de la marque. Comme à l’accoutumée, la NECA démentira cette affirmation prétextant que les propos de son directeur Randy Falk auraient été mal interprétés. Il est clair que c’était une tentative afin d’essayer de rattraper le coup.

Pour attiser encore plus la curiosité des fans, c’est sur son compte Twitter officiel que PlayStation MidWest mettra une nouvelle photo de Crash avec le logo de PlayStation en bas à gauche avec la mention « wanted ». C’est donc un nouveau teaser qui confirmera le retour de Crash dans les prochains mois.

crash-bandicoot-ps4-2

Pour cette année

C’est en 2013 que la rumeur commencera au niveau de crash bandicoot et rappelons-le, c’est cette même année que Sony et Microsoft annonceront la sortie de leurs consoles respectives à savoir la XBOX ONE ainsi que la PS4. C’est donc l’occasion pour faire sortir des spots TV et c’est là que la Sony commencera à bouger. On verra donc une séquence des plus étranges où on verra le héros de Street Fighter au volant d’une voiture, les armées de killzone et un panneau de signalisation faisant référence à un Easter Egg.

On y verra un clin d’œil de Crash sur ce panneau. En plus, ce n’est pas le seul point de repère laissé par Sony puisque lors de l’E3 de 2014, on a pu voir un certain Crash Bandicoot PS4 sur Amazon qui sera retiré quelques heures plus tard. Dans tous les cas, ce retour sera prévu pour cette année, mais il se peut que cela ne soit plus Naughty Dog qui s’en occupe car il se concentre sur ce jeu. On attendra donc de voir le résultat.

Pokémon Go, attrapez-les tous en temps réel !

La plupart d’entre nous a connu le célèbre dessin-animé, Pokémon. Le dessin-animé de l’enfance. On le décrirait avec les personnages qui capturent des petites créatures afin de les dresser et de les mener dans des combats contre d’autres dresseurs et remporter des tournois. Il est désormais possible pour nous aussi de devenir dresseur. Oui ! Cela peut se faire grâce au jeu appelé Pokémon Go.

Généralités et présentation de Pokémon Go

pokemongo-nintendodpadPokémon Go est un jeu qui se joue en temps réel, plus précisément, c’est un jeu en réalité augmentée. Il a été conçu par Dennis Hwang, aidé par The Pokémon Company et Niantic. Les créateurs ont eu idée de ce jeu depuis l’année 2014.  Mais ce sera en 2016 que Pokémon Go sortira officiellement. L’Australie et les Etats-Unis ont été les premiers à jouir de cela. Viennent ensuite l’Europe, le Canada. Il est désormais disponible dans 89 divers pays du monde.

Ce jeu est l’un des plus attendus par les amateurs de jeux vidéo. Sa sortie a donc fait un énorme buzz à travers toute la planète. Pokémon Go est compatible avec tout appareil Android et iOS. Comme dans le dessin-animé, le but de Pokémon Go est d’attraper les Pokémons … mais en temps réel et dans de vrais endroits. Pour jouer, c’est très simple. Il suffit de sortir et explorer les endroits avec son smartphone. Il faut pointer ce dernier vers divers endroits. Et si un Pokémon est dans les parages, le téléphone vibrera et la chasse peut alors commencer.

pokemon-go-nintendodpadPokémon Go est très attractif car il se joue dans la réalité. Le jeu dispose d’une carte qui indique la position réelle du joueur avec ses alentours. Cela est très utile au gamer qui devra chercher, exactement comme dans le dessin-animé, des endroits appelés PokéStop ou encore les arènes où il pourrait mettre ses Pokémons à l’épreuve. Durant le jeu, le gamer doit garder l’œil sur tous les endroits qu’il visite car il pourrait y dénicher un Pokémon rare.

Avis et critiques sur le jeu Pokémon GO

Pokémon Go est surement le jeu qui a attiré le plus de monde. Eh oui, il a eu un énorme succès et créé un très gros buzz planétaire. D’ailleurs, même des personnes qui ne sont pas réellement des amateurs de jeux vidéo se sont mises à jouer à Pokémon Go. Ce dernier est selon les gamers, un jeu très amusant et vraiment addictif. Le joueur veut tout le temps partir explorer ses alentours afin de chasser des Pokémons et s’améliorer. Il finit même par connaître petit à petit sa ville grâce à ce jeu.

Pokemon-GO-nintendodpadCertes, ce divertissement a donc connu une apothéose remarquable ; mais Pokémon Go présente bien des failles dont les joueurs se plaignent. Il réduit à une vitesse incroyable la batterie du Smartphone. Dernièrement, en Amérique, des joueurs se sont plaints des dépenses qu’ils ont dû faire afin de monter en niveau dans le jeu. Pokémon Go présente également des bugs, parfois.

Le jeu Dead by daylight

La société canadienne spécialisée dans le développement de jeux vidéo : Behaviour Interactive a sorti un petit bijou le 14 Juin 2016. Parallèlement édité par l’entreprise suédoise Starbreeze, Dead by Daylight est un jeu qui se veut de type survival horror et qui malheureusement uniquement disponible sur PC sur la plateforme Steam.

Actuellement, le jeu affiche un prix assez abordable vous pouvez le trouver pour moins de vingt euros (19,90€) avec une remise de 10% qui est prévue jusqu’à une date encore non fixée. Bref, si vous souhaitez changer de bord, animer un peu votre train train quotidien avec un FPS assez sympa et légèrement différent de ce que vous avez connu jusqu’à présent, Dead by Daylight peut peut être vous changer la vie.

Focus sur Dead By Daylight

Le titre inspire déjà beaucoup. Personnellement, même si ma traduction n’est pas très sexy ‘Mort dès l’aube’ est un jeu qui me plaît. Le prix relativement modeste et cette envie de changement que je vous ai expliquée au début de l’article ainsi que les premières images que j’ai pu apercevoir du jeu m’ont convaincu d’investir dedans et de le tester.

Tout d’abord, sachez que j’aime beaucoup jouer à la carte de la coopération dans les FPS. Dans Dead by Daylight, vous incarnez au choix un personnage : soit un vilain, soit un gentil. Bon, okay, je laisse de côté le langage bébé pour vous parler plus sérieusement : soit vous incarnez un puissant tueur en série (et là encore vous avez le choix entre le Trappeur, le Spectre et le Péquenaud) soit vous incarnez la force du Bien en prenant la place d’un membre de l’équipe des quatre survivants qu’il reste dans le monde où se déroule le jeu.

image du jeu Dead by daylight

Vous l’aurez compris, si vous êtes du côté du mal, vous devrez à tout prix en finir avec les survivants et éviter leurs pièges. À l’inverse, si vous incarnez un être humain super sympa mais dont la vie est en jeu, vous devez à tout prix vous échapper des griffes des tueurs en jouant avec stratégie avec votre équipe.

L’objectif principal est de trouver puis de réparer les générateurs qui vous permettront d’ouvrir une porte échappatoire. À chaque fin de partie, la géolocalisation de la porte est changée afin de rendre un peu plus de piquant au jeu mais surtout d’éviter d’être aussi prévisible.

Les gros points positifs du jeu

Ce qui est hyper sympa, et ce, quelque soit votre condition, c’est que Dead by Daylight vous propose des « Daily rituals » sorte de défis quotidiens à relever chaque jour. Les missions sont quelque peu aléatoires mais globalement assez faciles à mettre en place.

Mes premiers tests sur Dead by Daylight en tant que tueur en série n’ont pas été très fructueux car je n’ai pas réussi à attraper tous les survivants. En tant que tueur en série, je trouve que c’est particulièrement difficile car on ne peut pas courir. D’autant plus que nos proies doivent être frappées à deux reprises puis être pendues pour que l’objectif soit complètement atteint.

M’enfin, malgré quelques bugs, je vous recommande fortement d’essayer ce jeu qui vous promet de très fortes sensations !