Styx : Shards of Darkness, mon avis sur le jeu

Les jolis petits monstres bossus de couleur verte, c’est votre truc ? Alors Styx Shards of Darkness vous plaira sûrement. Quant à moi, j’ai dû fouiller dans mes plus lointains souvenirs pour me rappeler à quel moment ce genre de personnage a connu son succès à l’écran. Nous voilà donc retombé dans les années 90 avec ces mastodontes au couleur verte et à l’esprit toujours aussi tordu. Styx signe son retour dans ce second volet d’une série qui a commencé en 2014. La suite de l’histoire, le gobelin va la jouer en mode infiltration. Toujours aussi sournois, ce personnage jouera le rôle d’un assassin de moins d’un mètre dix, qui se faufile dans chaque recoin des niveaux pour vous en mettre plein les yeux.

Dans la peau d’un voleur – assassin

Si vous avez l’esprit un peu tordu, Styx Shards of Darkness est un jeu parfaitement adapté à votre personnalité. Il suffit en effet de peu pour satisfaire ce petit gobelin au dos courbé : voler et autant que possible que des choses d’une valeur inestimable. Sous les premiers rayons de la pleine lune, le petit monstre se faufile dans les rues jusque dans un repère de mercenaires. Son but, y dérober un pactole sans se faire remarquer. L’intérêt : ici, Styx permet au joueur de découvrir d’autres moyens de se déplacer que dans l’épisode précédent. Ainsi, vous ferez toujours les mêmes choses avec Styx. A savoir grimper, se suspendre aux corniches, se glisser dans des espaces plus petits ou encore se servir de certains gadgets pour se déplacer en toute liberté. En addition, vous serez également capable de vous accrocher à des cordes tendues un peu partout dans les plus hauts niveaux du jeu. Ces mêmes cordages qui vont vous permettre de vous balancer d’un endroit à un autre pour mener à bien votre mission d’infiltration dans la peau de Styx. Autant de mouvements complexes à découvrir tout au long de la partie et qui évolueront au fur et à mesure que vous avancerez dans les niveaux. A cela s’ajoute de nouveaux talents attribués à Styx comme l’assassinat direct depuis un abri, les meurtres à longue distance ou encore les évolutions des aptitudes du clone d’ambre. Bref, Styx Shards of Darkness vous permet d’aborder librement les différents niveaux selon vos propres compétences.

Styx-Shards-of-Darkness-test

Et l’intelligence artificielle fut

Du côté de l’intelligence artificielle, on ne peut ne pas remarquer l’amélioration apportée sur le champ de détection des adversaires. Désormais, la réactivité de ces derniers dépendra uniquement du niveau de difficulté que vous aurez choisi au commencement du jeu. Voilà qui me permet tout de même de donner un très bon point à ce jeu d’infiltration. Cette amélioration permet en effet de retrouver un peu de réalisme dans Styx Shards of Darkness. Notamment lorsque vous vous apercevez que vos adversaires ont aussi certaines faiblesses. Ou encore lorsqu’ils vous permettent de prendre la fuite sans s’entêter à vous poursuivre sans relâche. D’autant plus que dans ce second volet, il y a autant d’adversaires que de spécificités donc plus de moyens de s’en sortir vivant.

Ce contenu a été publié dans Jeux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.